Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sense and Sensibility

Le billet du lundi sur Jane Austen. Aujourd'hui : Sense and sensibility.

book.gifA la mort de Mr Dashwood, sa veuve et ses trois filles sont contraintes de quitter la propriété familiale puisque son fils s'y installe et ne semble pas disposer à les aider. Au revoir, jolie manoir anglais avec domestiques et shrubbery, bonjour petit cottage charming mais mal chauffé et riquiqui. On suit alors l'histoire des deux soeurs aînées qui tombent amoureuses. L'aînée, Elinor, craque sur Edward Ferrars. Mais malheureusement, une sale pétasse manipulatrice lui a déjà mis le grappin dessus. Alors Elinor, plutôt que de pleurer sous sa couette en s'empiffrant de Ben & Jerry's, joue la fille forte et fait comme si de rien n'était. Sa petite soeur Marianne, en revanche, vit sa passion pour Willoughby au grand jour et en fera aussi des caisses quand il la laissera tomber comme une vieille merde parce qu'elle a pas de sous. Heureusement, le colonel Brandon est là. Comme toujours chez Austen, les personnages secondaires sont particulièrment réussis et c'est un plaisir de se moquer d'eux.

sense_and_sensibility1996.jpgLa toute première adaptation d'Austen que j'aie vue : le film d'Ang Lee datant de 1995. A l'époque, je ne savais même pas qui c'était mais j'aimais déjà les films en costumes. La lumière et les décors sont sublimes, on aurait presque envie d'emménager dans le cottage des Dashwood. Kate Winslet est époustouflante en Marianne et vraiment sublime en robes empire, pardon, regency. Bizarrement, les mêmes robes font vraiment sac sur Emma Thompson. Elle est elle aussi très bien, mais elle fait vraiment trop vieille pour le rôle d'Elinor qui est censée avoir 19 ans. Hugh Grant est énervant à force d'être coincé et maladroit. Heureusement, Alan Rickman est parfait en colonel Brandon *swoon*. Et franchement, le Dr House Hugh Laury est génial en Mr Palmer. Bref, un must !

senseandsensibility2008.jpgLa version BBC 2008 m'a bien plu. Les deux actrices principales ressemblent à l'idée que je me faisais des personnages. Edward est moins coincé que celui de Hugh Grant. quant au Colonel, je doutais qu'on puisse me faire oublier Alan Rickman mais je dis chapeau bas à David Morrissey qui joue un Brandon très différent, plus virile et qui ne porte même pas de "pelisse" je suis sûre ^^
Par contre, je trouve que Willoughby fait tache là au milieu. On voit dès le début qu'il n'est pas très net et on se demande ce que Marianne lui trouve.
Les couleurs sont plus sombres que dans le film d'Ang Lee mais je trouve que ça correspond plus à ce que vivent les personnages, leur père vient de mourir et elle sont obligées d'aller vire dans un cottage - qui au passage fait passer celui de 1995 pour un pavillon cossu. La seule chose qui m'a vraiment dérangé, c'est la fin : un peu baclée.

 

Il existe aussi deux mini-séries BBC, l'une datant de 1971 et l'autre de 1981. Je n'ai vu ni l'une ni l'autre.

1971.jpg1981.jpg

Les commentaires sont fermés.