Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lost in Austen

La série

 

Après un lundi über-pourri, je peux enfin venir causer de Lost In Austen.

Amanda Price est une jeune londonienne avec une vie pas très fun. Heureusement, elle s'échappe grâce à la lecture des œuvres de Jane Austen. Amanda n'a pas lu le livre Lost in Austen, dommage pour elle, alors elle se contente de lire Pride and prejudice encore et encore et de se dire qu'elle aimerait bien être une héroïne austenienne.

lost-in-austen-amanda-price.jpg

Et là, ça tombe bien, le rêve de toute fan de JA se réalise, elle entre dans le livre !!! Pas à la Thursday Next, non, mieux que ça. Elle découvre tout simplement Lizzie herself dans sa salle de bain (?!) Comment est-elle arrivée là ? C'est très simple, une porte dans le grenier des Bennet donne dans la salle de bain d'Amanda (mais bien sûr...).

Lizzie.jpg

L'idée est donc que Lizzie reste dans le XXIe siècle pendant qu'Amanda explore le monde de Pride and Prejudice. Tout le monde trouve ça tout à fait normal d'ailleurs. Je sais que c'est le postula de départ mais c'est quand même gros, Amanda débarque avec ses vêtements, sa coupe de cheveux et son attitude du XXIe siècle alors qu'un des filles de la maison disparaît et tout le monde trouve ça tout ce qu'il y a de plus normal...

lost-in-austen1.jpg

Enfin, ça n'est pas ça le plus important. Parce que'on en apprend des choses. Je ne veux gâcher la surprise de personne mais il y a du lourd. Et du très drôle.

Mr Bennet s'appelle Claude ! Trop choupinou ^^ Wickham n'est pas si bad boy que ça, Miss Bingley ne craque pas franchement sur Darcy et Georgiana n'est pas si angélique que ça. A côté de ça, Mr Collins fait vraiment pervers pépère et Jane ne sert pas à grand-chose.

Les références à l'adaptation BBC sont nombreuses à commencer par la sonnerie de portable d'Amanda, mais surtout avec THE scène, celle de la wet shirt revisited si on peut dire ou moment le plus post moderne de la vie d'Amanda. Si, si, c'est elle qui le dit.

Wet shirt.jpg

Les acteurs s'en tirent plus ou moins bien. Le Dr Elizabeth Corday Alex Kingston est moins hystérique que les autres Mrs Bennet mais pas très sympa avec Amanda, ce qui nous la rend presque désagréable. Hugh Bonneville est un Mr Bennet absolument génial, je suis fan !

Claude.jpg

Elliot Cowan n'est pas Colin Firth, ni Matthew McFayden d'ailleurs, et malgré un profile prometteur, ne me plait pas plus que ça en Mr Darcy.

Le générique fait très Desperate Housewives (mais en un peu moins bien quand même), ce qui fait que dès le début, on entre dans une ambiance un peu bonbon sucré, parodique, qui ne se prend pas au sérieux.

Amanda essaie de respecter l'histoire et de tout faire pour que Jane finisse avec Bingley sauf que Bingley s'intéresse à elle et non à Jane, et pour que Darcy finisse avec Lizzie, mais sans Lizzie dans le coin, ça ne va pas être facile. Et la pauvre, elle rame... J'ai trouvé Jemima Rooper très bien dans ce rôle d'ailleurs alors qu'au début, je n'étais pas forcément hyper convaincue.

amanda - Darcy.jpg

Je sais bien qu'il s'agit de Lost in Austen mais j'aurais aimé voir plus de scènes avec Lizzie et de scène dans le monde moderne en général, certaines sont d'ailleurs absolument géniales, comme celle de Darcy et son Teletubby ^^ D'ailleurs Gemma Arterton est une excellente Lizzie, je l'aurait bien vu dans une "vrai" adaptation de Pride and Prejudice.

Au final, je me suis bien amusée en regardant cette série, les clins d'œil, les personnages, les découvertes sur la vraie vie de l'époque  (vive les brosses à dents !), Lost in Austen est un bon divertissement sans prétention qui fera le bonheur des fans de Jane Austen.

Petit bémol cependant : la fin. Autant j'ai passé un excellent moment avec cette série, autant je trouve que la fin manque d'audace.

 

En tout cas, le succès de la série lui vaut une adaptation ciné US avec Sam Mendes aux commandes. On verra bien ce que ça donne mais si c'est pour proposer la même histoire mais sur un film de 1h30 à la place d'une série de quatre épisodes, je voudrais bien qu'on m'explique l'intérêt d'un remake. Mais bon, un nouveau Darcy, c'est une bonne nouvelle, non ?

 

Les commentaires sont fermés.