Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Saint Patrick

Comme le savent tous les alcooliques de France, de Navarre et d'ailleurs aussi, aujourd'hui c'est la saint Patrick, fête nationale de la République d'Irlande. J'en profite pour vous dire comment vexer un Irlandais : il suffit de lui dire que Saint Patrick était anglais, à quoi on vous répondra que non, il était gallois.

J'en profite aussi pour vous raconter un peu comment Patrick est devenu saint patron de l'Irlande. Il parait que Patrick avait été fait prisonnier par des pirates irlandais et c'est lors de sa période de captivité qu'il devint très religieux. C'est ainsi qu'une fois échappé, il alla en France faire un master de christianisation, option saint patron. De retour de France, il retourne en Irlande dans le but d'évangeliser l'île. Pour ce faire, Pat doit aller causer avec ce païen de roi d'Irlande et c'est là qu'il a une super idée. Le jour de la fête de Beltane, à peu près équivalent du 1er mai, la tradition veut que ce païen de roi d'Irlande allume un feu depuis son palais sur la colline de Tara et attention, interdiction formelle d'allumer un feu avant lui, sinon ça va ch*** ! Et que fait Pat ? Il va sur la colline d'à côté, the hill of Slaine et hop, il allume un feu. Il ne lui reste plus qu'à griller des chamallows ou toute autre denrée grillable à sa porté et à attendre.

IMG_3453.JPG

La statue de Patou sur la colline de Tara, photo prise par votre humble seriteuse.


Pendant ce temps-là, sur la colline de Tara, ce païen de roi d'Irlande voit le feu de Patou, se fâche tout rouge, prend ses clics, ses clacs et file en char (la Rolls royce de l'époque) sur la colline d'à côté pour savoir qui ose le défier bon sang de bonsoir, nan mais c'est quoi ce b*rdel ?!

Ce païen de roi d'Irlande débarque sur la colline de Slaine et là, l'ami Pat lui sort son speech intitulé "10 bonnes raisons de se convertir au christianisme". Ce païen de roi d'Irlande se laisserait bien tenter mais demande des preuves et ou des explications. C'est là que Pat, dans un éclair de génie cueille un trèfle pour lui expliquer le concept de sainte trinité. Parait aussi que Pat aurait chassé les serpents d'Irlande. Je ne sais pas si vous êtes déjà allé en Irlande, mais il pleut au moins une fois par jour et 20°, c'est la canicule donc pas de quoi attirer les serpents, parait que c'est une métaphore pour parler de Satan. Le roi d'Irlande se convertit et comme ses sujets n'ont pas de personnalité, ils se convertissent aussi. Et c'est ainsi que Pat évangelisa l'Irlande, soufflant au passage la vedette aux deux autres saints patrons de l'ïle : Sainte Brigid et Saint Colum.

Comment la fête à Patou est devenu une beuverie planétaire, ça, c'est une autre histoire.

Reste que la façon de célèbrer la fête nationale en Irlande n'a rien à voir avec le défilé militaire du 14 juillet qu'on a en France. A Dublin, le festival de la Saint Patrick dure presque une semaine avec une fête foraine, des spectacles, des concerts et comme point d'orgue, une parade tendance carnaval qui se déroule dans O'Connell Street. Ensuite, tout le monde fait la fête (et picole) dans les rue et les pubs. Un fois joyeux, on essaie de danser des danses irlandaises traditionnelles dans un céili (bal traditionnel).

Joyeuse Saint Patrick à tous !

IMG_3236.JPG
Ah ben zut, maintenant j'ai une folle envie de retourner à Dublin. Mais je sais bien qu'y aller en tant que touriste, ça ne sera jamais pareil qu'y vivre. Ca me file le bourdon tout ça.

Les commentaires sont fermés.