Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Anne of Green Gables - les téléfilms

Bon, en fait, alors, donc. Je continue le challenge LMM d'Anne Shirley et me voilà à la phase "visionnage des téléfilms", sauf que je ne les ai pas sous la main et je ne pense pas avoir le temps de me les procurer et encore moins de les visionner d'ici la fin de l'année donc en bonne feignasse qui se respecte, je copie-colle mon avis posté sur The Inn at Lambton l'an dernier (en même temps, je n'ai pas changé d'avis depuis). *ATTENTION SPOILERS*

lmm.jpg

Ce qui nous donne:

Premier téléfilm :

Que de souvenirs du dimanche après-midi sur Meuh6. Je ai trouvé ce premier téléfilm très fidèle au premier livre. Megan Fellows est très bien pour ce rôle, même si on arrive difficilement a croire qu'elle a treize ans au début, et pour cause, elle en avait 17. Mais ça ne m'a pas gêné plus que ça.
Mathew est aussi adorable que dans le livre , je suis fan de la scène où il achète un râteau et du sucre parce qu'il n'ose pas demander à voir les robes. D'ailleurs la vendeuse joue le rôle de la tante de Sarah dans Les Contes d'Avonlea. Et l'actrice qui joue l'autre tante de Sarah a aussi un petit rôle dans ce téléfilm (l'actrice que déclame avant Anne à l'hôtel), comme quoi, même sur l'île du prince Édouard, toutélié. Bref, j'ai retrouvé la bonne humeur et les personnages attachants du livre !

anne 1.png
Deuxième téléfilm:
Bon, je ne suis pas sûre que c'était l'idée du siècle de "squeezer" trois livres en un film, même s'il dure trois heures. Enfin, je me suis amusée à essayer de reconnaitre les intrigues des livres dans celle du téléfilm. Morgan Harris faisant office de Roy de rechange, bah, pourquoi pas. La scène de la poursuite de la vache dans la gadoue est géniale, surtout cette pauvre Diana avec sa robe immaculée ^^.
Il y a plus de scènes d'amuuur entre Anne et Gilbert et  mon petit coeur de midinette ne s'en plaint pas. Ah, la scène où Gil annonce à Anne qu'il est fiancé...Ca ne se passe pas du tout comme ça dans le livre mais bon, pas grave XD Au final, je suis un peu déçue que le film s'attaque à trois tomes d'un coup avec les inévitables coupes que ça occasionne mais ça se laisse regarder.

anne_marilla.jpg
Troisième téléfilm :
Première réaction Anne a pris un méga coup de vieux. Sur la jaquette du DVD il est écrit qu'elle a 25 ans mais on lui en donne facilement 10 de plus. Sa voix est beaucoup plus grave (je suppose qu'en VF c'est la même actrice qui double donc ça ne se remarque pas). On essaie donc de nous faire gober que 5 ans se sont écoulés depuis le dernier téléfilm (mais bien sûr), qu'Anne et Gil ne sont toujours pas mariés et que c'est la guerre . Ils reviennent à Avonlea, Diana est devenu une bourge prétentieuse , Green Gable est à moitié à l'abandon ben vi, sans l'arrivée des jumeaux dans le téléfilm précédent, personne pour reprendre la ferme. Et là ça vire au grand n'importe quoi, Gil va travailler dans un grand hôpital à New York, Anne le suit et travaille dans l'édition et un écrivain lui vole sont manuscrit Ils finissent par en avoir marre et retournent à Avonlea. Mais c'est la guerre (je l'ai pas déjà dit ça ?) et Gil s'engage dans l'armée, épouse Anne et part au front dans la foulée Pouf, 1918, comme Anne n'a pas de nouvelles de Gil, elle s'engage dans la Croix rouge pour le retrouver Et là je me suis ennuyée ferme (encore pire qu'avant) jusqu'à ce qu'Anne retrouve Gil. Bon ok, épouser Gil et devenir la femme du docteur Blythe avec une ribambelle de gosses, ce n'est peut-être pas assez mélodramatique pour les producteurs, mais là ça frise le ridicule. J'ai vraiment eu l'impression qu'on nous avait inventé de toutes pièces une histoire, pas hyper intéressante qui plus est, et qu'on a collé l'étiquette Anne of Green Gables dessus pour faire vendre. Pourtant j'aurais bien voulu voir le Capitaine Jim moi.

anne3.jpg 

Les commentaires sont fermés.