Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Miss Peregrine et les enfants particuliers

    livre, miss peregrine et les enfants particuliers, ramson riggsJ'ai acheté ce livre au salon du livre jeunesse de Montreuil. J'ai d'abord été attirée par sa couverture : une photo en noir et blanc d'une fillette habillée style années 30 ? Intéressant. Et quand on y regarde du plus près, on se rend compte qu'elle ne touche pas le sol. Je lis rapidement le résumé, la bio de l'auteur, je feuillette, j'achète !

    Et donc ?

    Tout petit, Jacob idolâtrait son grand-père qui lui racontait des histoires merveilleuses. Celle de son enfance sur une île galloise, dans un orphelinat peuplé d'enfants aux pouvoirs extraordinaires, celle de monstres affreux qui cherchaient à s'attaquer à ces enfants et qu'il était le seul à pouvoir combattre. Mais en grandissant, Jacob ne croit plus aux histoires de son grand-père et se dit qu'il les a inventées pour faire face à une réalité bien plus violente : son grand-père est en effet le seul survivant d'une famille juive exterminée par les nazis. 

    Le temps passe, Jacob devient un ado intelligent et un brin asocial et grand-père yoyote un peu. Pourtant, la mort brutale de ce dernier laisse Jacob dans le doute : est-ce qu'il est devenu fou ou les histoires de son grand-père seraient-elles vraies ? Pour en avoir le coeur net, Jacob se rend sur l'île où son grand-père a passé son enfance et mène l'enquête.

    Autant vous le dire tout de suite, j'ai adoré ce livre et l'ai dévoré en quelques jours. C'est extrêmement bien écrit et on se laisse vite entraîner par l'histoire. Le livre est rempli de nombreuses photos anciennes un peu bizarres, très David Lynch, qui se fondent très bien dans l'histoire et créent une ambiance bien particulière. C'est un procédé original mais très réussi puisqu'elles permettent de rentrer dans l'histoire et de visualiser certains personnages.

    enfants particuliers.jpg

    Le personnage de Jacob est très attachant, avec son esprit vif et son humour. L'amour qu'il porte à son grand-père et sa volonté d'en apprendre plus sur lui le rendent vraiment intéressant, on s'identifie rapidement à lui et son envie d'en savoir plus devient vite contagieuse.

    L'ambiance de l'île, bout de terre au milieu du brouillard, coupée du reste du monde et l'orphelinat en ruines créent une ambiance assez irréelle, parfois mélancolique -après tout, combien de temps avant que les derniers habitants de l'île la quittent définitivement ?

    Sans vouloir en dire trop, je trouve que parler du nazisme en ayant recours au fantastique peu paraître surprenant mais c'est finalement une très bonne idée et une véritable réussite. La mythologie créée par  Ransom Riggs avec ses enfants particuliers, ses boucles temporelles et ses monstres est vraiment riche et bien fichue, d'ailleurs la fin ouverte du roman laisse la possibilité d'une suite.

    A noter qu'un projet de film basé sur ce livre est en cours de discussion, avec aux manettes Tim Burton. En espérant qu'il ne nous colle pas Johnny Depp en ado de 15 ans...