Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blabladefille

  • Des chiffres, des lettres et des pâtes

    Tout d'abord, merci à tous pour vos encouragements et vos doigts croisés pour les écrits ! J'ai une impression assez positive, avec un thème qui m'a plu en français, un sujet de maths que j'ai réussi à terminer, un sujet d'histoire qui m'a permis d'exprimer mes opinions de bolchévique (les ouvriers au XIXe) et un sujet de sciences assez étrange qui impliquait des vaches électrocutées, ce qui a au moins eu le mérite de faire rire mes amis quand je leur ai raconté.

    south-park-cow.gif

    A suivi un long weekend de détente avant de reprendre mes révisions pour les oraux. Et là, c'est le drame. Je ne suis absolument pas motivée. Mais alors pas du tout du tout. Pourtant, j'ai mon calendrier sous le nez qui me montre que les premières épreuves sont dans pas si longtemps que ça mais pas moyen de me bouger les fesses.

    Il faut dire que mon exposé de littérature est bouclé depuis longtemps et que le sport et l'EOE, ça ne me passionne pas particulièrement. Bref, un billet qui ne sert à rien mais c'est toujours mieux que de m'énerver contre moi-même parce que je suis en train de légumiser devant Michel Cymes au lieu de bosser.

    Bref, bloguer est-il synonyme de procrastiner ? Allez savoir, mais au moins, ça a le mérite de m'occuper. Alors absolument pas dans l'ordre :

    Des chiffres

    En me connectant à Haut et Fort, je me suis rendue compte que ce blog a dépassé les 3 000 commentaires, donc encore merci à tous ceux qui passent ici et laissent un petit mot. Et comme j'ai loupé le coche, c'est l'auteur de 3 333e commentaire qui aura droit à une tribune chez moi.

    Des lettres

    marypoppins-book.jpg ruby_in_the_smoke.jpg shadow-in-the-north.jpg

    Côté lecture, j'en suis à la moitié du tome 2 des aventures de Sally Lockhart et j'aime beaucoup. C'est très sympa à lire, l'ambiance victorienne est bien recréée et les personnages sont sympa à suivre. Une bonne lecture détente, donc :)

    J'ai aussi lu Mary Poppins et j'ai été surprise de découvrir que le personnage original est un peu plus "vache" (mais pas électrocuté, bon, je sors) que dans la version Disney qui a bien édulcoré le personnage.

    Et je suis une lectrice compulsive indécrottable puisque j'ai profité d'une balade du côté de Saint Michel pour acheter pas moins de 10 livres, dont Comme un roman de Pennac, Stardust de Gaiman ou encore Sa majesté des mouches de Golding.

     

    Oh et des films aussi, c'est pas dans le titre mais tant pis.

    la comtesse.jpg iron man 2.jpg

    Dans La Comtesse, Julie Delpy joue le rôle d'Erzebet Bathory, cette comtesse hongroise dont la légende dit qu'elle a tué plus de 600 vierges afin que leur sang lui assure une beauté éternelle. Le parti-pris du film est que cette folie vient d'un amour déçu d'Erzebet avec un jeune homme qui l'a quittée, pense-t-elle, pour une femme plus jeune. Plus grande serial killeuse de tous les temps ou victime d'une machination politique ? Moi je penche plutôt pour la seconde version deuis que je me suis intéressée au personnage à la suite d'un documentaire sur les origines des histoires de vampires.

    Et ce que j'ai aimé dans ce film, c'est que l'histoire est racontée du point de vue du jeune amant de la comtesse, interprété par Daniel Brühl (que j'ai bien aimé aussi d'ailleurs ^^), et donc que toute la partie "comtesse sanglante" que l'ont voit à l'écran n'est basée que sur ce qu'il a entendu dire, lui n'ayant vu Erzebet qu'au début, quand ils étaient amants, et à la fin, quand elle reste digne face à son accusation. Un très bon film, peut-être un peu long mais avec de très bons acteurs et de beau costumes (et Daniel Brühl. Comment ça je me répète ?).

    Changement de genre avec Iron man 2, un film de super héros qui choisit de nous faire rire plutôt que d'essayer de rendre crédible des choses qui ne le sont pas. Junior est über graou as usual et il est parfait pour ce rôle de mégalo cabotin qui sauve le monde avec style.

     

    Des pâtes

    Juste pour vous dire que j'ai enfin trouvé ma voie spirituelle. Je suis devenue pastafarienne : une religion avec des pâtes et aussi des pirates, ça ne pouvait que me plaire ! Je vous dis donc "May the pasta be with you" (il faut m'imaginer en costume de pirate, hein^^).

    flying-spaghetti-monster.jpg

    Sur ce, je vais fouiller sous mon canapé, histoire de voir si ma motivation ne s'y cacherait pas. Et j'irai à la bibliothèque un autre jour, pfff...

  • A little bit of everything

    crpe.jpgDernière ligne droite avant les écrits, le stress commence à bien se faire sentir (et m'a fait prendre 5 kilo, grrr). Après des "vacances" passées à bosser le concours, j'ai enchaîné sur mon stage en CP. Sympa même si j'aurais préféré voir une classe de cycle 3 mais l'administration de l'IUFM est ainsi faite et je l'ai dans l'os, pas de bol. J'ai eu le plaisir d'apprendre qu'une des maîtresses croyait que je faisais mon stage de...3e et pensait donc que j'avais 15 ans. Je suppose que dans 10 ans, je serai ravie qu'on me donne 10 ans de moins mais là, je l'ai plutôt mal vécu. 15 ans, non mais WTF ?!

    En ce moment, j'en suis à boucler mes exposés pour ne plus y toucher d'ici mai et me concentrer sur les écrits, histoire d'avoir encore moins de vie. Je pense donc que mon blog va comater encore plus que d'habitude d'ici l'été. Et pas sûr que les choses s'arrangent ensuite car Mr Chinchilla et moi-même sommes en train de planifier un voyage au Canada et aux Etats-Unis pour cet été :) Enfin, on n'y est pas encore.

    Je passe mon temps à lire de le littérature de jeunesse dans les transports (avec le regard consterné des autres passagers), je viens d'ailleurs de dévorer Peter Pan. Ma bibliothèque de quartier est très bien fournie (trop ?) donc je repars toujours avec des livres qui n,'étaient pas sur ma liste et ça n'arrange pas ma PAL tout ça. Mais ça m'a permis de lire Simple et Malo de Lange de Marie-Aude Murail que j'ai beaucoup appréciés.

    peter pan.gif simple.gif malode lange.gif

    Je suis allée voir une exposition intitulée Arts de l'Islam à l'Institut du Monde Arabe et en ces temps de campagne électorale où certains veulent nous faire croire que tous les musulman sont des fanatiques qui cachent leurs femmes sous des burqas en s'empiffrant de hamburgers hallal, ça ne peut pas faire de mal. La collection présentée était très riche, présentant des œuvres religieuses mais aussi profanes. C'est un plaisir pour les yeux et en plus j'ai appris plein de choses donc je ne regrette absolument pas d'y être allée. J'ai malheureusement tendance à attendre la fin des expo pour les voir  je n'ai pas fait mieux pour celle-ci qui se termine le 14 mars.

    arts islam.jpg

    Pendant les vacances, je suis allée voir Océan, des images superbes mais très peu de commentaires ce qui m'a paru assez dommage car bien souvent, je n'avais pas la moindre idée du nom de la bêbêtes que je voyais à l'écran. J'ai aussi fini par voir Sherlock Holmes, je ne vais pas trop en parler car je pense que tout le monde ou presque l'a déjà fait mais je dois dire que Robert Downey Junior est toujours aussi über graou devant l'éternel.

    océan.jpg sherlock.jpg shutter island.jpg

    Hier, je suis allée voir Shutter Island. Ce n'est pas le meilleur film de Scorsese mais c'est un thriller très efficace avec une ambiance très oppressante pendant tout le film et une bonne intrigue, même si depuis Fight Club quand il se passe des trucs bizarres, j'ai tendance à penser que c'est dans la tête du personnage principale. DiCaprio est vraiment génial dans ce rôle et confirme encore une fois qu'il est un excellent acteur. Je n'ai pas lu le roman donc je ne connaissais pas la fin et j'ai vraiment été happée par l'ambiance du film et les visions d'horreur du personnage principale qui a participé à la libération du camp de Dachau. Le suspense monte au fur et à mesure que le film avance, on ne sait jamais qui croire et on se demande bien ce qui se passe sur cette foutue île. La fin est très bien amenée mais m'a paru vraiment très triste, de quoi me filer le bourdon en sortant du ciné.

    Je me rends compte que ce billet est plutôt décousu (mais je vous retranscrits ça pêle-mêle aussi) alors je vais m'arrêter là avant que ça n'empire.

  • Le billet de Neph

    Les gens, je suis overbookée ! Je passe ma vie entre les cours et les révisions, je rêve de fiches de géo la nuit, je n'ai le temps de rien. Je ne dis pas ça pour me faire plaindre, tout ça me gave profondément  mais je sais pour quoi je le fais et c'est le principal. Ce blog en patit et j'en suis désolée; je n'ai plus trop le temps de poster et vous n'avez pas idée à quel point ça me manque.

    Heureusement pour moi, Neph sort mon blog de son demi sommeil ! Ayant posté le 2000e commentaire sur ce blog, elle a gagné le droit de publier un billet sur ce qu'elle veut.

    Pour info, nous en sommes à 2860 commentaires, le posteur du 3000 aura également droit à une tribune ici-même.

    Je vous laisse donc avec le billet de Neph, bonne lecture !

     

    *******************************************************

    Puisque c'est grâce à Chinchilla que j'ai mis la main, il y a quelques semaines, sur le dernier hors-série du Point, il me paraissait logique d'aller dire chez elle ce que j'en avais pensé. Et puis je me suis rappelée qu'un jour, j'avais gagné un article à publier sur son blog (z'êtes jalouses, hmmm ?) : c'était l'occasion rêvée. (Et regardez-moi cette déco ! C'est cosyyyy ! Je m'y sens bien à l'aise ; dommage que je ne puisse pas y déposer mes bagages^^)

    Figurez-vous que cette lecture, en plus de me confronter à mes innombrables lacunes en matière de littérature anglaise, m'a permis de plonger dans mes souvenirs de pratique de l'anglais. C'était en CM2 : M. Larcier, notre instit', comme on disait à l'époque, nous passait les cassettes de Big Muzzy in Gondoland. C'est donc à 10 ans que j'ai prononcé ou bredouillé mes premiers mots en anglais. La phrase dont je me souviens le plus était "He is clever" !

    muzzy.jpg

     

    Vint ensuite le temps du collège : en 6ème, notre prof nous a demandé de nous choisir un prénom : je suis devenue Wendy pour un an. Et dire que j'avais choisi Jenny... Frustrée je suis, depuis. Et on a appris à chanter ça :


    J'avoue que le reste de l'anglais au collège est bien confus dans mon esprit... J'ai du mal à me rappeler une activité particulière qui m'ait marquée.

    Et puis ce fut le lycée : des profs exceptionnelles, à me donner envie de me plonger jusqu'au cou dans l'anglais de Shakespeare. Lors d'un voyage scolaire en Grèce, on repère un beau mec qui lit du Chandler en VO, et dont un extrait se trouvait dans mon manuel d'anglais : l'envie de le lire ne m'a jamais quittée, et je m'y suis mise l'an dernier... En terminale, je commence l'anglais renforcé, en plus du latin et du grec : ô
    joies d'un emploi du temps surchargé qui me force à manger des sandwichs entre deux cours. Je lis mon premier roman en VO :

    gatsby.jpg


    J'aime tellement cette nouvelle expérience que j'enchaîne avec Tender Is The Night, dégoté en occaz' chez Gibert lors d'une journée à Paris. Le lycée se termine, et je garde en souvenir mes trois manuels Your Way.

    yourway.gif


    Arrive la prépa : mes lectures ne me transcendent pas. Il s'agit de The Taming Of The Shrew (La Mégère apprivoisée), Foe (de Coetzee) et The Secret Sharer (de Conrad). Heureusement, un autre passe-temps occupe mes soirées : je me mets aux séries en VO : c'est la grande époque des premiers Desperate Housewives, de Prison Break (à leurs débuts !). Un régal ! Depuis, me voilà fan de The Big Bang Theory, entre autres.

    Ensuite, j'ai du m'intéresser de plus près au latin et au grec, pour mon plus grand plaisir (quand même). A mon grand regret, je n'ai plus vraiment lu en anglais depuis, et j'ai l'impression d'avoir tout perdu. Sans avoir la prétention de parler couramment la langue, je me suis toujours débrouillée... Bref, je décline.

    C'est la blogosphère qui me donne envie de m'y remettre. Depuis un an, je fréquente des amatrices assidues d'auteurs tous plus tentants les uns que les autres. 2010 sera l'année de Wilkie Collins ! Pour me motiver, me voilà donc inscrite à trois challenges : les Wilkie Collins Addicts, 100 ans de littérature américaine et English Classics. Si avec ça, je ne me relance pas à corps perdu dans la littérature anglo-saxonne... en VO !

    Pour finir, une série à découvrir absolument si ce n'est déjà fait, et qui résume bien l'idée que je me fais de l'humour anglais : The Black Adder. Au générique, que des grands noms ! Rowan Atkinson, Hugh Laurie, Stephen Fry... A voir absolument !

    Beaucoup de "je", dans cet article... Avons-nous quelques souvenirs en commun ? Je rends l'antenne et remercie Chinchilla qui, si elle avait pu prévoir, ne m'aurait peut-être pas offert cette tribune.


    Votre dévouée,
    Neph. (Qui dans une autre vie, aurait aimé être une Anglaise distinguée)

    reine.jpg
  • C'est quand les vacances ????

    Vous connaissez le lapin dans Alice au pays des merveilles qui cours parce qu'il est en retard en retard en retard ? C'est un peu moi ces jours-ci. Parce que les fêtes, c'est bien, mais ça demande pas mal de temps pour acheter les cadeaux et organiser tout ça un minimum. Ajoutons à cela les cours, le plus ou moins concours blanc non officiel de décembre (ça respire l'organisation n'est-ce pas ?), des journées bien chargées, j'ai envie de dire stop in the name of love. Vivement les vacances parce qu'une semaine de plus et je sombre dans la folie profonde. Ce concours me rends franchement schizo. Bon, avant je l'étais déjà un peu, mais ça allait encore. Là, j'oscille entre la control freak qui n'aura plus de vie sociale jusqu'aux épreuves et le j'mefoutisme primaire : j'ai pas le niveau, je vais me viander, à quoi bon.

    Alors en vrac et en résumé :

    - Ce weekend coup de stress de oh-mon-dieu-on-est-déjà-en-décembre-je-serai-jamais-au-point-pour-le-concours. Réveillée à 5h, alors que je suis une marmotte, et impossible de me rendormir. Je me suis donc levé à 6h un DIMANCHE (!) et j'en ai profité pour faire une synthèse de géo. Youpi, j'ai une vie trop passionnante, même que je devrais en parler sur mon blog.

    estudiar.jpg

    - Franchement, je ne sais pas comment font les autres (au hasard la fille qui travaille tous les soirs. Nan mais, tous les soirs comme dans TOUS les soirs ?!), mais je n'arrive pas à rester concentrée bien longtemps. Par exemple, il me faut ma dose de cinéma, de séris télé et de glandouille sur le ouèb, sans ça, je n'arrive pas à bosser. Le hic c'est qu'ensuite je culpabilise à mort parce que pendant ce temps-là je ne travaille pas. Quelqu'un a dit cercle vicieux ?

    - Faut dire que ce n'est pas grâce à ma préparation à l'iufm que je vais avoir le CRPE. Entre les profs absents, qui ne répondent pas aux mails, refusent de corriger les copies qu'ils t'ont demandé de rendre mais ont oublié depuis, ceux qui sont adeptes du travail en groupe pendant plusieurs heures sans cours ni correction et ceux qui ne veulent pas se fatiguer à faire des cours sur les nouveautés de programme (ça tombe bien, ces chapitres-là ne sont pas non plus dans les livres !), moi  je vous le dis, c'est pas gagné. Et avec le temps que j'y passe, je ne suis pas hyper motivé pour me mettre à bosser le soir en rentrant.

    hermione-ron-harry.jpg

    - Mais je ne vais pas ma laisser gagner par la dépression, je me dope au thé de Noël et au pain d'épice (à défaut de bredele parce que je n'ai pas le temps d'en faire) et quand j'emprunte des cours à des gens qui font des fautes entre ce/se et ça/sa, je me dis qu'il faut garder espoir (et que dire du mal des gens, ben ça fait vachement de bien parfois XD).

    - Je conserve également un semblant de vie culturelle, je lis des livres. Ok, la plupart sont sur la liste de références des ouvrages de littérature de jeunesse du ministère mais j'en profite pour avoir une excuse de lire La Petite princesse, Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède ou Fifi Brindacier et bien sûr, tous les Roald Dahl qui me tombent sous la main. Et je me bidonne en lisant des histoires de chevaliers qui cherchent leur chaussettes ou de crapauds qui se loupent quand la princesse les embrasse et finissent en ouvre-boîte et non en prince charmant.

    princesse.jpg nils.jpg fifi.jpg

    levilain_affiche.jpgJe vais aussi au ciné, faut bien rentabiliser ma carte illimité, même si j'ai plus envie de comédies que du dernier Jim Jarmusch (même s'il y a Bill Murray dedans). je suis donc allée voir Le Vilain. Je suis allergique au cinéma français, mais là, ça ne compte pas, c'est un film de Dupontel ! Et très réussi qui plus est. Maniette est une vieille dame qui a un problème : elle ne peut pas mourir, comprenez, elle sort indemne du pire accident. Elle pense donc que le seigneur lui en veut et se demande bien pourquoi. C'est quand son fils qui n'a pas donné de nouvelles depuis 20 ans revient qu'elle comprend enfin. Ce dernier, le vilain du titre, est en effet un personnage méchant qui kidnappait déjà les doudous des autres dès le bac à sable et qui est maintenant braqueur de banque. Maniette comprend alors qu'il faut qu'elle force son vilain fils à réparer le mal qu'il a fait et à faire de bonnes actions si elle veut enfin être délivrée de cette malédiction. S'en suivent des scènes très drôles entre la vieille dame qui veut par tous les moyens forcer son fils à faire le bien et ce dernier essayant de contrecarrer ses plans. Ce film est drôle, burlesque et original et l'affrontement entre les deux personnages est vraiment le moteur du film. Décalé, mais peut-être plus accessible que d'autres films de Dupontel.

    - Et sinon ben j'avais prévu un billet sur l'adaptation de Bleak House mais ça va bientôt faire un mois que je l'ai vu donc mes souvenirs ne sont plus très frais. Je l'ai dévoré en très peu de temps et je me suis littéralement laissée emporter par l'histoire. Je me contenterai donc de dire que c'est une très bonne mini série, je n'ai pas lu le livre donc je ne pourrais pas dire si c'est fidèle au roman ou pas. Les acteurs sont excellent, mention spéciale à Dana Scully Gillian Anderson et Anna Maxwell Martin. Et ça m'a donné envie de lire le livre. Ca tombe bien, il est sur ma PAL !

    bleak house.jpg

    first love.jpg J'ai aussi lu un livre pas pour enfants (mais alors pas du tout) : First love, last rites. Il s'agit du premier livre publié par Ian McEwan, l'auteur de Atonement. C'est un recueil de nouvelles assez hétéroclite abordant des thèmes parfois dérangeants (inceste, pédophilie, que des trucs sympa). Bien sûr, le style de l'auteur a évolué depuis mais il était déjà très travaillé et j'ai pris beaucoup de plaisir à lire chaque nouvelle, même si la fin de certaine m'a laissée perplexe. Je tiens également à remercier Cécilou qui m'a prêté son édition des années 70 avec un madame dans le plus simple appareil dans une pause lascive avec une esthétique porno soft des 70s pas toujours facile à assumer quand on lit dans le RER ^^

     

     

    - RER qui me pourrit un peu la vie, quand ce n'est pas les retards, c'est les grèves. Ajoutons à cela des chauffeurs de bus qui se prennent pour des pilotes de rallye, je peux vous assurer que les 3h heures quotidiennes que je passe dans les transports me laisse dans un état assez lamentable. Je milite donc pour la téléportation. Scotty, où es-tu ?????

    scotty.jpg

    - Heureusement, il y a quand même du positif dans cette année de préparation de concours : les stages. Bon, deux stages d'observation d'une semaine chacun ne vont pas franchement m'aider à savoir enseigner, mais j'ai passé la journée de jeudi dans la classe de maternelle où je vais effectuer mon stage en janvier et c'était trop bien !!!! A la base, je ne suis pas trop tentée par la maternelle mais c'est vrai que pour un stage, c'est génial ! Les enfants m'ont adoptée tout de suite et j'étais la star de la classe.

    maternelle.jpg
  • You and me and a photobooth

    titre dédié à G. qui nous l'a chanté en boucle toute la journée de samedi

     

    C'est bien ma veine de devenir célèbre le weekend où je ne suis pas là ^^. Merci les filles de me l'avoir dit, je ne sais même pas si je 'en serait rendu compte. Mais j'avais une bonne excuse, je suis rentrée chez moi ! J'ai passé une journée avec BFF, je suis allée aux Eurockéennes et j'ai fait la petite fille modèle à ses parents. En résumé, ça nous donne

     

    Un livre

    Le livre de mes listes.jpgBFF m'a offert un super livre : Le livre de mes listes. Ben vi, j'en avais déjà parlé, j'adore faire des listes, ce livre est donc fait pour moi. Avec plein de listes à faire : la liste des prénoms que je trouve moche, la liste de mes listes préférées, la liste des chansons que j'écoute sans l'avouer à mes amis, etc. avec à chaque fois des exemples très drôles. Bref, de quoi m'occuper.

    A toutes fins utiles, voici d'ailleurs la liste des raisons d'acheter ce livre qui figure en quatrième de couverture :

    il n'a pas reçu le prix goncourt, gage de sa qualité.
    il est autorisé d'écrire dessus et c'est même fortement recommandé.
    il contient 190 listes que vous avez toujours eu envie de faire et que vous allez pouvoir faire vous-même.
    il a une jolie couverture qui ira très bien chez vous.
    il est mixte.
    il ne contient pas d'amiante.
    il sera à vous et rien qu'à vous une fois que vous aurez mis votre nom dessus et rempli votre première liste.
    il fait du bien à remplir, vous verrez.
    il est écrit par l'auteur de tout sur nous, un livre que vous devriez aussi acheter d'ailleurs.
    il remplace aisément les fleurs quand on est invité à dîner chez des amis.
    aucun animal n'a été maltraité lors de l'écriture de ce livre.
    l'auteur s'engage à reverser tous les bénéfices de la vente de ce livre à sa fille.
    il ne coûte que 6 euros, soit à peine 4 litres d'essence.

     

    Des framboises

    Pas n'importe lesquelles, des framboises cueillies dans le jardin des grands parents de BFF, on a pris une commission en nature évidement. Elles étaient très bonnes, sucrées juste ce qu'il faut, même le chien de BFF en a mangé.

     

    Un film

    Le hérisson.jpgNous sommes aussi allées voir le film Le Hérisson et j'avoue avoir été un peu déçue. Je n'ai pas lu le livre mais j'ai trouvé que le film manquait de rythme. En fait, j'ai l'impression que le livre parlait surtout des sentiments et des pensées des personnages, ce qui est difficile à retranscrire à l'écran, du coup, ben il ne se passe pas grand-chose et on s'ennuie un peu. Et puis franchement, vous en connaissez beaucoup, vous, des gamines de 11 ans qui parlent comme ça ?! Je suis sûre que même Daria quand elle avait 11 ans elle n'était pas comme ça. Heureusement que Balasko sauve les meubles et que BFF avait prévu du chocolat parce que je me suis vraiment ennuyée. Le pire, c'est que ça ne m'a même pas donné envie de lire le livre, dont j'avais pourtant entendu beaucoup de bien. Si j'aurais su, j'aurais été voir Very bad trip, au moins, je savais à quoi m'attendre. Bref, ce n'est pas ce film qui va me réconcilier avec le cinéma français.

     

    Un festival de rock

    Samedi aux Eurockéennes de Belfort, malgré le cagnard je n'ai pas pris de coup de soleil, pourtant avec une crème SFP 30, ce n'était pas gagné alors je suis fière de moi.

    J'ai

    - mangé éthiopien, c'était délicieux (bon en dessert j'ai pris une crêpe au Nutella, mais il fallait bien tenir jusqu'à 4h du mat)

    - dansée n'importe comment en foutant la honte à Mr Chinchilla sur La Roux (so Eighties) et Friendly Fires (d'où le titre de ce billet) avec ma copine G. alias l'aimant à boulet

    - rencontré plein de nouveaux « amis » grâce à elle, dont un qui voulait faire des calinous à tout le monde

    - pensé que si un jour je montais un groupe de rock avec des amis et qu'on ne trouvais rien de mieux que nos prénom comme nom de groupe, je ne mettrais jamais le mien en dernier, parce que dans Peter Bjorn & John, ben moi j'arrive jamais à me souvenir de ce pauvre John alors je l'appelle Michel/Gérard/ Pierpoljack.

     

    Des Noisettes

    Enfin, plus précisément le groupe Noisettes, que j'écoute en boucle depuis un moment et que bon, ça m'aurait bien arrangé qu'ils soient programmés le samedi et non le vendredi aux Eurock, mais on ne peut pas tout avoir. Pour la peine, hop, une petite vidéo :

     

    Encore des livres

    J'ai terminé Rilla of Ingleside, le dernier tome de la saga Anne of Green Gables. J'avais parlé des tomes précédent dans mon top 5 de 2008 mais je pense consacrer un billet plus développé à Anne très bientôt.

     

    Paf la pastèque

    J'adoooore la pastèque, j'en mets partout quand je mange et je ne peux pas m'empêcher de sortir des répliques que mon pauvre esprit torturé y associe du genre « Y dit qu'il a plus de genou. Y dit qu'il voit pas le rapport ».

     

    Un piou piou squatteur

    Comme il faisait trèèèèès chaud chez mes parents, on ouvre toutes les fenêtres en grand le soir histoire de faire courant d'air. Un piou piou en a profité pour s'incruster...et essayer de se sauver par la fenêtre de la salle de bain alors que je me brossais les dents. Malheureusement, le volet était baissé et le temps que je l'ouvre, il s'était caché. Je suis donc partie à la chasse au piou piou de nuit et en intérieur, je vous conseille, c'est très sympa. Evidement, je ne l'ai pas trouvé et j'ai fini par pensé qu'il s'était sauvé par la fenêtre de la salle de bain. Sauf que non, il n'a pas fait de bruit de la nuit mais le lendemain, il était posé sur le radiateur du couloir et cuicuitait gaiment. Il a finit par s'envoler mais on dirait que cette nuit chez moi ne l'a pas dérangé.

     

    Treeeeeeeeeeeeent

    OK, on est mardi donc le weekend est fini, mais ce soir direction le Zénith pout voir Nine Inch Nails !!!!!! Oui, j'ai tendance à virer groupie de 14 ans et demi quand il s'agit de Trent. Et alors ?