Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

harry potter et le prince de sang mêlé

  • Harry Potter and the Half-Blood Prince

    Harry potter 6 affiche.jpgIl devait sortir en novembre 2008 mais la vénale Warner avait décidé de repousser la sortie du sixième opus des aventure d'Harry Potter à juillet 2009 pour une question de gros sous. D'un côté, j'avais vraiment hâte de voir le film et d'un autre, j'avais peur que le scénario ait trop charcuté l'histoire originale. Je sais bien qu'on ne peut pas faire tenir 700 pages en 2h30 en gardant tout mais le film précédent m'avait vraiment fait cet effet donc c'est avec un mélange d'effervescence et de doute que je suis alléee voir ce film.

    Heureusement, nous y sommes et en blogueuse non-influente et fière de l'être qui n'a pas eu d'invitation à une quelconque avant-première, je me suis précipitée au ciné le mercredi 15 à la séance de 9h45. Ce fut épic, puisqu'un problème de son gâcha le début de la séance. Heureusement, une fois le problème réglé, nous avons enfin pu découvrir Harry Potter and the Half-Blood Prince.

    NB : je vais passer pour une snob, m'en fiche, mais comme j'ai lu les livres en anglais et vu le film en VO, je vais garder les noms en VO, donc pas de Rogues ou mangemorts chez moi, sinon, je m'embrouille.

    J'ai résisté à la tentation de relire le livre juste avant histoire de ne pas passer ma séance à penser à ce qui a été ôté/ajouté/modifié et je pense que ça m'a permit de mieux apprécier le film.

    On retrouve donc Harry juste après la fin de l'opus précédent, assailli de photographes, puis pouf, logo de la Warner. Vient ensuite une scène de deatheaters à Londres qui déglinguent le Millenium bridge, le ton est donné, Voldemort is back et c'est sur cette note sombre et effrayante qu'Harry et ses amis entament une nouvelle année à Hogward.

    harry potter 6 bridge.jpg

    C'est un bon film en tant que tel, il y a un bon mélange d'action, d'humour et de noirceur. Le scénario est plutôt bien ficelé, même si certains raccourcis sont un peu limite à mon goût.

    Les acteurs s'en sortent bien, les enfants choisis pour leur ressemblance avec les personnages ont grandi et, Dieu merci, leur jeu s'est amélioré. Michael Gambon cloue le bec à ceux qui le trouvaient mauvais en Dumbledore et l'acteur qui joue Draco arrive très bien à faire ressortir les tourments de son personnage. Mais mon préféré reste Jim Braodbent dans le rôle de Pr Slughorn. J'aime beaucoup cet acteur, Slughorn est très différent de ce que j'imaginais à ma lecture mais il est génial dans ce rôle.

    harry potter 6 Slughorn.jpg

    L'humour et les amourettes d'ado sont bien traités et offrent une touche de légerté pour contrebalancer la noirceur qui entoure Hogward. N'empêche que le réalisateur se focalise un peu trop sur la relation Ron-Hermione et pas assez sur celle Harry-Ginny, et même si je ne suis pas une shippeuse dans l'âme, ben ça m'embête un peu. Je ne comprends par non plus pourquoi on s'évertue à habiller nos jeunes sorciers en civil muggle, surtout dans l'école. Ce qui fait le charme d'Harry Potter, c'est justement que ça se passe dans un monde imaginaire aux codes différents du nôtre.

    harry potter 6 ron hermione harry.jpg

    Une autre chose qui m'a un peu dérangé : si l'état d'esprit du monde sorcier en dehors de l'école est suggéré, on ne parle en revanche pas du tout du Ministère de la Magie ou de l'Ordre du Phoenix. Le parti-pris du réalisateur semble être de se concentrer sur Harry, au détriment de ce qui se passe autour. Ainsi, de nombreux personnages ne font qu'une apparition expresse dans le film, comme Neville qui fait serveur et Lupin et Tonk qui passent prendre l'apéro chez les Weasley à Noël. Heureusement qu'on voit Luna, c'est un de mes personnages préférés et je suis fan de son couvre-chef tête de lion :)

    Harry potter 6 Luna.jpg

    Les flashblacks sur la jeunesse de Voldemort sont très bien faits mais je suis restée sur ma faim. Les deux acteurs qui jouent le rôle de Tom Riddle enfant sont flippants à souhait et plus de souvenirs n'auraient pas été de trop. Peut-être dans les bonus du DVD ? En plus j'ai trouvé ça un peu limite que Dumbledore découvre grâce au souvenir de Slughorn que Voldy avait créé des Horcruxes. C'est un peu un des mages les plus puissants de tous les temps et c'est seulement là qu'il se rend compte de ce qui se passe ? C'est quand même mal amené cette affaire.

    Harry potter 6 Tom.jpg

    La scène de la grotte est magnifique et l'esthétique se rapproche beaucoup du Seigneur des anneaux (c'est peut-être pour ça que je trouvais que Dumby ressemblait à Gandalf sur les affiches du film), ce qui pour moi est un compliment. Mais la suite se passe vraiment trop vite, retour à Hogward, pif, paf pouf, Dumby se fait Avada Kedavré par Severus, les Deatheaters qui sont entrés jouent aux délinquants dans l'école sans que personne ne dise rien, mais que fait la police font les aurors ? Et comme personne ne s'était vraiment embêté à savoir qui était ce fameux prince (c'est dans le titre mais ça n'intéresse parsonne, va comprendre Charles), la découverte tombe un peu à plat et la confrontation entre les deux personnages est là aussi trop rapide.

    Bref, je crois que je suis trop fan du livre pour être vraiment objective quant à la qualité du film, même si dans l'ensemble j'ai bien aimé et je suis rassurée pour la suite. Peut-être qu'un second visionnage me permettra de mieux l'apprécier.

    Reste plus qu'à attendre le 24 novembre 2010 pour la sortie du suivant...si elle n'est pas repoussée bien sûr.