Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le faiseur d'histoire

  • Le Faiseur d'histoire

    Sachant que ce livre est publié en poche chez Folio SF, j'inaugure officiellement avec lui mon Challenge Geek !

     livre,littérature,sf,challenge geek,stephen fry,le faiseur d'histoire,making history

    livre,littérature,sf,challenge geek,stephen fry,le faiseur d'histoire,making historyMichael, jeune doctorant de Cambridge, termine sa thèse d'Histoire sur la jeunesse d'Hitler. Il croise un prof de physique quantique qui travaille sur une machine permettant de voir le passé et qui est obsédé par la Shoah et la façon dont on aurait pu l'éviter. Et si en mettant leurs connaissances en commun, ils arrivaient à réécrire l'Histoire ? Et si, en fait, c'était pire ?

    L'histoire du livre est assez simple : on trouve un moyen de virer le petit moustachu teigneux mais manque de bol il y a un grand blond tout aussi sympa pour prendre sa place et on arrive à un résultat encore pire que ce qu'on voulait éviter (mais genre les mecs, vous n'avez jamais regardé Dr Who ? Ca se saurait si on pouvait changer l'Histoire aussi facilement !). Evidemment, Michael est le seul à se souvenir de tout ce qui s'est passé et se retrouve transporté dans une réalité parallèle où il ne comprend pas tout.

    L'aspect science fiction de l'histoire est très peu présent, on nous présente juste les personnages à notre époque, une petite manip et pouf, une uchronie dans laquelle Michael découvre qu'il a fait une boulette et doit apprendre vitesse grand V ce qui s'est passé depuis les années 30 et accessoirement essayer de trouver un moyen de remédier à tout ça.

    Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce livre, c'est avant tout le style de son auteur, Stephen Fry, que je vénère depuis pas mal d'années, principalement pour son interprétation d'Oscar Wilde mais aussi pour ses âneries avec Hugh Laurie, son film Bright Young Things, inspiré d'Evelyn Vaugh, son blog, sa technophilie, enfin, en résumé parce qu'il est über trop cool, ce qui est une hérésie grammaticale mais exprime bien le fond de ma pensée.

    livre,littérature,sf,challenge geek,stephen fry,le faiseur d'histoire,making history

    Vous remarquerez qu'en plus il porte très bien la (fausse) moustache ^^

    L'uchronie qu'il a créée part du principe que si ça n'avait pas été Hitler, ça aurait été un autre, vu la situation toute pourrite en Allemagne et en Europe. Le remplaçant d'Adolph est donc aussi grand et blond que l'autre est petit et brun, il sait se faire apprécier, analyse finement la situations dans laquelle il se trouve et attendre son heure. D'ailleurs, son entrée dans l'Histoire semble plutôt positive, mais ensuite, catastrophe. Je dois dire que sa prise du pouvoir, sa politique et la situation que ça génère sont vraiment bien ficelées, respect, chapeau bas, toussa. D'ailleurs j'ai dévoré ce livre en à peine quelques jours tellement c'est bien écrit et plein d'inventivité. Que ce soit le début sur la jeunesse d'Hitler en parallèle avec les aventures de Michael sur le campus ou plus tard sa découverte de sa nouvelle vie et de l'Histoire contemporaine qu'il a créée, j'ai été scotchée.

    Pas sûr que les fans de SF trouvent ce qu'ils cherchent dans ce livre mais si vous aimez l'Histoire, la britishness et un ton décalé et plein de sagacité, je ne peux que vous conseiller Le faiseur d'histoire qui a été pour moi un vrai coup de coeur.