Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

musique

  • Cher Kurt

    Vous l'aurez peut-etre remarqué, on fête (bien mauvais choix de mot) ce mois-ci les 20 ans de la mort de Kurt Cobain. Bon, techniquement, la date exact c'était le 5 avril mais c'eut été tellement prévisible de publier un billet ce jour-là (pis aussi j'avais pas le temps). Pour marquer le coup, j'ai donc réécouter les albums de Nirvana et j'ai eu envie d'en parler directement à l'intéressé.

    musique,nirvana,kurt cobain

    J'avais cette photo en poster dans ma chambre quand j'avais 12 ans

     

    Cher Kurt,

    Quand j'ai commencé à écouter ta musique, tu étais déjà mort.

    Quand ton groupe a sorti son premier album, je vivais la vie oisive d'une élève de maternelle qui finit toujours ses exercices super vite pour aller jouer.

    Quand vous avez sorti Nevermind, j'apprenais à écrire.

    Quand tu es mort, j'avais 9 ans et j'étais super contente parce que ma classe partait en classe verte faire du poney. Bref, j'avais pas vraiment les mêmes priorités. Les grands fères et grandes soeurs de mes petits camarades étaient sûrement très affectés mais en tant que fille unique, je n'ai pas vraiment remarqué.

    C'est en entrant au collège que j'ai commencé à écouter ta musique. Parce qu'autant l'école primaire c'était cool, autant le collège, j'ai détesté. Qu'est-ce que j'ai pu regretter ma petite école de quartier, ses grandes fenêtres desquelles on pouvait regarder les écureuils dans les marronniers, ses vieilles salles de classes avec leurs pupitres en bois, la bibliothèque avec une édition géante du Prince de Motordu. L'arrivée au collège a été un choc, le bâtiment le plus laid et déprimant possible, peuplés de djeuns en pleine puberté, le cauchemar ! Pour ne rien arranger, j'ai dû commencer à porter des lunettes et comme j'avais des bonnes notes et que j'étais plutôt timide, j'ai tout de suite été étiqueté "intello". Je ne sais plus comment je me suis intéressée à ta musique, j'ai sûrement croisé ta tronche sur les t-shirts noirs d'ado qui se pensaient rebelles. Ca faisait deux an que tu n'étais plus mais les albums de Nirvana étaient disponibles chez tous les bons disquaires mais surtout au supermarché du coin.

    musique,nirvana,kurt cobain

    Pis j'avais un t-shirt avec cette photo dessus

    Ca peut paraître un poil exagéré mais je pense vraiment que ta musique m'a aidé à survivre à la fin de mon enfance, cette période assez foireuse faite d'acné et de spleen qui ne laisse que des mauvais souvenirs. Tu as en plus eu la délicatesse de ne pas dire trop de conneries en interview, voire même de dire des trucs intelligents, refusant de tomber dans le machisme, l'homophobie ou l'apologie de la drogue et ça c'est cool. Tu m'a aidé à survivre au collège, ce microcosme où il faut rentrer dans le rang, être comme tout le monde si tu veux qu'on te foute la paix. Sauf que je n'avais aucune envie d'écouter du rap français et de m'habiller chez Jennyfer. Ca n'a pas aidé mon intégration sociale mais ça m'a permis de réaliser qu'on n'est pas obligé de faire comme les autres juste pour être comme tout le monde et que la norme, c'est chiant (bon ok, j'ai mis un certain temps à réaliser ça et à assumer.) 

    Mais je dois aussi te remercier de m'avoir fait découvrir le rock. J'ai écouté Bowie à cause de votre reprise de The man who sold the world. Sans toi je ne serais peut-etre pas allée à mon premier festival de rock quelques années plus tard, je n'y aurais pas rencontré Mr Chinchilla et je n'aurais pas une mini-Chinchilla à habiller en t-shirt Nirvana taille 2 ans. Parce qu'il faut que je te dise Kurt, tu es devenu mainstream. Aujourd'hui, on trouve des t-shirts Nirvana chez H&M et Pimkie, ce qui arrange pas mal mes affaires parce que c'est vachement moins cher et mieux taillé que les trucs pour headbanger chevelu de 2m au garrot que même le S est trois fois trop grand. Et les gamins d'aujourd'hui écoutent toujourts ta musique, et les groupes de rocks te citent souvent comme référence. Ta femme et ta fille sont sur Twitter. Finalement ça n'est pas plus mal que tu échappes à ça.

    Je ne sais pas où tu es, un tas de cendre quelque part, dans le carré VIP "club des 27" du paradis des rockers, vivant une vie anonyme après avoir simulé ta propre mort, sur une île déserte avec Elvis et Marilyn (qui doivent être séniles et incontinents depuis le temps, mais bon.) Perso je ne crois pas à la vie après la mort, quand on est mort on est mort, point barre. La seule forme de "vie" après la mort à laquelle je crois, c'est qu'on continue à "exister" dans l'esprit des gens tant qu'ils se souviennent de vous et dans ton cas, je crois que tu es tranquille pour un paquet d'années.

  • Et le Dieu du rock dit "I'm waiting for my man"

    "Here he comes, he's all dressed in black"

     

    musique,lou reed

    Hier soir, j'écoutais la radio et je me suis dit oh tiens, un morceau de Lou Reed, c'est pas courant à la radio, cool. Et pour cause, ayant simultanément fait un tour le net, j'apprenais qu'il était mort. Ca m'a foutu un sacré coup au moral. Lou Reed et le Velvet faisaient partie de la BO de mon adolescence, je l'avais découvert avec Perfect Day dans Trainspotting et du haut de mes 12 ans je le vénérais. Encore aujourd'hui, Transformer reste un de mes albums préférés du monde entier, sans vous parler de son travail avec le Velvet.

    Bref, je suis triste mais je ne vais pas mettre Hello it's me sinon je vais pleurer alors voilà :

     

    Et juste pour info, David Bowie, Iggy Pop et Patti Smith ont interdiction formelle de mourir, que les choses soient claires !

  • Parce qu'il n'y a pas que U2 dans la vie !

    quand on dit musique irlandaise, on pense tout de suite à U2 ou au Cranberries, voire aux Dubliners si on veut du bon vieux celtique des familles ou à Sinead O'Connor pour le côté provoc'.

    Mais pour avoir écouté une radio rock de Dublin pendant fort fort longtemps, je peux vous assurer que le pays de la Guinness a bien plus à offrir.

    musique,irlande,semaine celtique

    Il y a déjà ceux qui sont irlandais mais tout le monde ne le sait pas :

    Snow Patrol

    Damien Rice

    The divine comedy

    Two doors cinema club

    Ash

     

    Et ceux qui mériteraient d'être connu hors du pays

    The Frames

    Gemma Hayes (que j'aime bien parce que je l'ai vu sur scène à Dublin)

    ;

    And so I watch you from afar (qui participent au concour du nom de groupe à rallonge avec And you will know us by the trail of dead et Godspeed you black emperor)

    Fighting with wire

     

    Autant vous dire que le premier qui me parle des Corrs, je le tape.

  • The Wilderness Downtown

    Ami geek et fan de musique, tu vas être content !

    Tu connais Arcade Fire ? (non ? Va falloir rattraper ça !) Tu connais Google Street views ? Ben tu mélanges les deux et tu obtiens le site http://www.thewildernessdowntown.com/. Tu entres l'adresse de ta maison de quand tu étais petit, ça marche même si tu mets uniquement le nom de la ville et plusieurs fenêtres s'ouvrent, dont certaines qui montrent ta maison ou ta ville, pour peu que monsieur Google soit passé dans le coin.

     

    Wilderness downtown.png

     

    On peut voir ça comme une façon de faire de la pub pour Chrome ou une façon originale de mixer les contenus, quoi qu'il en soit, j'ai versé ma petite larmichette en voyant la maison de mon enfance apparaître sur mon écran au son du morceau d'Arcade Fire.

    Mes parents ont déménagé il y a plusieurs années et j'ai quitté le domicile parental à 18 ans mais quand je fais un rêve qui se passe "à la maison", ça se passe toujours dans l'ancienne maison de mes parents. Les nouveaux propriétaires ont fait pas mal de travaux et je passe devant à chaque fois que je rentre, ça me fait toujours un peu bizarre. Donc forcément, l'image de Google datant d'avant le déménagement, ça m'a toute émotionnée.

    Enjoy :)

  • Un, dos, tres, et plus si affinité

    Ce matin, j'ai passé mon oral d'espagnol, dernière épreuve avant le grand-oral-qui-fait-peur. C'était plutôt sympa même si mon espagnol est un peu rouillé pour cause de manque de pratique et ça n'a duré que 9 minutes au lieu de 20 donc je me demande un peu le pourquoi du comment de quelle note ils vont me mettre.

    J'ai connu un petit revival de mon année Erasmus depuis et je me suis souvenue de cette chanson que m'avait fait découvrir ma coloc. J'espère que vous comprenez un peu l'espagnol car les paroles valent leur pesant de tapas ^^

    album-Nancys-Rubias-Nancys-Rubias.jpg

    Voici donc Barbie debe morir des Nancys Rubias

     

    J'en profite pour vous rappeler qu'on approche des 3 333 messages :-)