Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

the killer niside me

  • Avec la RATP, lisez plus

    Si jamais je me lasse de l'enseignement, j'ai un avenir tout tracé dans le marketing XD

    J'ai plein de billets en retard et très peu de temps pour bloguer donc pour rattraper ce retard, je vous propose un billet global sur mes lectures récentes, hors challenges.

    quatre soeurs.jpgQuatre soeurs

    Sachant que les trois mousquetaires étaient quatre, ça ne supprendra personne que les quatre soeurs soient en fait cinq, même s'il n'y a que quatre tomes. J'avais lu le premier il y a fort fort longtemps (l'an dernier en fait) et j'ai dévoré les trois suivant fin août. J'ai adoré suivre la vie des soeurs Verdelaine, orphelines depuis un an. Il y a Enid, la plus jeune, puis Hortense, Bettina, Geneviève et l'aînée, Charlie qui fait de son mieux pour élever ses jeunes soeurs et garder en état leur maison : la Vil'Hervé. Chaque tome porte le nom d'une des soeurs, à l'exception de Charlie (alors que ça m'aurait bien intéressée d'en savoir plus, moi !) et la série nous raconte la vie quotidienne de cette famille avec ses joies et ses malheurs, la difficulté de grandir et de se reconstruire après la perte des parents. Ca n'a pas l'air hyper drôle dit comme ça, et certains passages sont effectivement assez mélancholiques mais le récit est tour à tour drôle et plus grave, l'auteure maniant à la perfection la nuance. Je ne peux donc que vous encouragez à lire cette série si ce n'est pas déjà fait. Il existe d'ailleurs une édition en un seul livre.

    stardust.jpegStardust

    Je continue ma découverte de Neil Gaiman, un auteur qui me plaît de plus en plus. Angleterre, XIXe siècle (déjà rien que là, ça me plaît ^^), le petit village de Wall serait un peit village anglais comme les autres, si ce n'est ce mur dont il tire son nom et qui le sépare de la Faërie, le pays des fées. Personne n'a le droit de traverser, sauf une fois tous les 9 ans pour la foire de Wall, durant laquelle les habitants des deux mondes se côtoient. Mais on quitte rapidement le village avec le héros, Tristan Thorn, parti à la recherche d'une étoile qui est tombée en Faërie. Le souci, c'est qu'il n'est pas le seul à chercher cette étoile. L'histoire de Tristan a un côté voyage initiatique qui m'a beaucoup plus et les personnages qui croisent son chemin sont tour à tour effrayants et fascinants.

    Prochain livre sur ma liste : De bons présages, un livre écrit à quatre mains par Gaiman et Terry Pratchett.

    first among sequels.jpgFirst amoung sequels

    Le cinquième tome des aventures de Thursday Next m'attendait gentillement sur l'étagère depuis pas mal de temps et comme toujours cette lecture fut un vrai plaisir. L'histoire est toujours aussi bien ficelée et les références littéraires foisonnent. Jasper Fforde nous apprend donc le pourquoi du comment du piano qui arrive chez Miss Fairfax dans Emma (quoi, c'est pas Franck Chruchill ?) et on a même droit à une référence à Doctor Who, que demander de plus ? Bon, j'ai pas tout suivi avec les voyages dans le temps mais c'est pas grave. Et l'histoire des livres sur Thursday et de ses doubles est très sympa à lire. J'ai hâte de me jeter sur la suite à sa sortie !

     

     

    artemis-fowl-jpg1.jpgArtemis Fowl

    Vous vous souvenez peut-être de cette liste des livres trop trop bien selon la BBC (qui m'a confrontée à mon inculture). Les commentaires sur la série des aventures d'Artemis Fowl m'avaient donné très envie de m'y mettre, j'ai donc acheté les quatre premiers tomes en occasion à un prix défiant toute concurrence et j'ai dévoré le premier la semaine dernière. C'est inventif, bien écrit et frosting on the carrot cake, c'est irlandais (je sais, je suis superficielle). Artemis Fowl, jeune voleur surdoué d'à peine 12 ans décide de piquer leur or aux fées (oui, le chaudron d'or au pied de l'arc en ciel, c'est du chiqué mais il y a un fond de vérité). Mais on ne la fait pas aux FARfadets, l'unité d'intervention spéciale qui s'occupe d'éviter soigneusement que les humains soupçonnent l'existence d'un autre monde. Heureusement que j'ai la suite sous le coude, je pense m'y plonger d'ici peu.

     

    Et bientôt, les deux premiers tomes d'Emily of New Moon et Bilbo le Hobbit. Je n'avance pas beaucoup dans Jonathan Strange, ce n'est pas l'envie qui me manque mais il est un peu épais à transporter et je n'ai pas le temps de lire chez moi. Ca sera pour les vacances !

    Décidément, je crois que le RER A est une arme de réduction massive de la PAL !

     

    Et tant qu'on y est, je vous cause aussi un peu des deux derniers films que j'ai vu.

    killer inside me.jpgThe killer inside me

    Lou fait shérif adjoint dans une petite ville du Texas. Lou est poli, il présente bien, toussa toussa. Sauf que. Lou aime tabasser ses copines et tuer des gens. Et ça finit par se voir, inévitablement. Casey Affleck est tout simplement terrifiant dans ce rôle et j'ai eu du mal à supporter les scènes de violence envers les femmes (ben voui, un mec qui tape une fille, moi, ça me donne envie de l'émasculer avec des briques). J'ai eu du mal à vraiment accrocher à ce film mais il vaut le détour, ne serait-ce que pour la prestation de Casey Affleck.

     

     

     

     

    runaways.jpgThe Runaways

    C'est chez KittKat que j'ai d'abord entendu parler de ce film, il faut dire que la dame est fan du groupe et très forte en lobbying. The Runaways, c'est l'histoire d'un groupe de rock des années 70 qui a la particularité de n'être composé que de nanas, ce qui était inédit à l'époque. Les demoiselles sont d'ailleurs toute jeunes et la célébrité n'est pas facile à gérer quand on a à peine 15 ans et que l'époque est au sex drug and rock'n'roll. Dans le rôle de la chanteuse, la jeune belle et talentueuse (la vie est injuste) Dakota Fanning, qui a bien grandi et dans celui du Joan Jett, Kristen "Twilight" Stewart qui en fait, a plus de deux expressions et qui s'en sort pas trop mal, mais qui n'est pas non plus géniale. Petit bémol : les autres membres du groupe sont limite transparentes, je ne suis pas sûre d'avoir entendu une fois la bassiste parler. Alors ok, le film est basé sur la bio de Cherrie Currie mais à ce moment-là, il ne fallait pas appeler le film The Runaways. Reste la BO, qui m'a donné envie de mieux connaître ce groupe et qui prouve qu'en plus d'être jeune, belle et bonne actrice, Dakota Fanning chante plutôt bien. Et elle est née en 1994. Il ne me reste plus qu'à aller me pendre.

     

    A part ça, je suis allée à l'expo Kitano à la fondation Cartier qui était 'achement bien et j'ai acheté des bonbons japonais et le weekend dernier, j'ai visité l'Assemblée Nationale pendant les journées du patrimoine (où je n'ai rien acheté).

    Je suis crevée (les semaines de 6 jours, c'est violent à force), j'ai la gorge qui gratte, je passe mes soirées à faire des fiches de prép mais je fais un métier qui me plaît dans un pays où avoir un travail, c'est déjà bien donc je ne me plains pas. Mais si vous avez des conseils, je dis pas non, hein :)